Rwanda : deux candidats affronteront Paul Kagame à la présidentielle

Kalisa Mbanda, président de la NEC, a annoncé dans un communiqué la validation des candidatures de Frank Habineza, Philippe Mpayimana et Paul Kagame et le rejet de celles de trois indépendants.

Frank Habineza, transfuge du parti au pouvoir, est le président du Parti démocratique vert (PDV), petite formation d'opposition et la seule à être autorisée à être active.

Le PDV avait été l'unique parti homologué du pays à s'opposer à la réforme controversée de la Constitution, finalement adoptée en décembre 2015, permettant à Paul Kagame de se présenter pour un troisième mandat et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034.

Le 27 juin, la NEC avait déjà validée sa candidature en même temps que celle de M. Kagame mais rejeté celle des quatre candidats indépendants, estimant que leurs dossiers étaient incomplets.

Un seul a finalement été retenu: Philippe Mpayimana, 46 ans, journaliste, est un quasi-inconnu au Rwanda pays qu'il a quitté en 1994 pour la RDC en même temps que des centaines de milliers de Hutu fuyant l'avancée du Front patriotique rwandais (FPR), qui allait mettre fin au génocide des Tutsi et prendre le pouvoir. Les massacres ont fait 800.000 morts, selon l'ONU.

M. Mpayimana a vécu au Congo Brazzaville et au Cameroun avant de s'installer en France en 2003. Il est rentré d'exil en février.

Les candidatures de Gilbert Mwenedata 43 ans candidat malheureux aux législatives de 2013, de Fred Barafinda Skikubo, un inconnu, et de Diane Rwigara n'ont pas été retenues. Diane Rwigara est la fille d'un important entrepreneur rwandais, ancien financier du FPR décédé en 2015 dans des circonstances controversées. Depuis le décès de son père, Diane Rwigara a pris ses distances avec le FPR et dénonce l'absence de liberté d'expression et les "crimes" non élucidés.

Ces candidats n'avaient pas réussi à récolter le nombre requis de 600 parrainages de citoyens.
  • Winnie Mandela hospitalisée

    Publié le jeudi 25 janvier 2018 08:35
    Écrit par bbc.com/afrique

    Winnie Madikizela-Mandela, héroïne de la lutte contre l'apartheid a été hospitalisée en raison d'une infection rénale. Surnommée la mère de la nation, Winnie Mandela, 81 ans, est considérée comme une héroïne de la lutte contre l'apartheid. 
     
    Elle avait été persécutée par les autorités du régime minoritaire blanc. Elle était devenu ministre après les élections de 1994. "La famille Mandela souhaite informer le public que Mme Winnie Madikizela-Mandela a été admise à l'hôpital Milpark" dimanche, selon un communiqué. Elle a "très bon moral" et devrait rester une semaine à l'hôpital.
     
    Nelson Mandela et Winnie, qui s'étaient mariés en 1956, avaient divorcé en 1996. A la sortie de prison de Nelson Mandela, son épouse Winnie et des dizaines de milliers de ses partisans l'avaient été accueilli en héros.

  • Le chef de la diplomatie qatarie entame une visite en Algérie

    Publié le lundi 18 décembre 2017 19:43
    Écrit par Xinhua

    Le ministre qatari des Affaires étrangères Cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani a entamé lundi une visite de deux jours à Alger au cours de laquelle il s'entretiendra avec de hauts responsables algériens au sujet des relations bilatérales, ainsi que des derniers développements que connaît la région arabe, notamment la situation à Jérusalem. 
     
    Alger et Doha entretiennent des relations d'un "niveau exceptionnel (...) dans tous les domaines", a écrit lundi le président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, à l'occasion de l'anniversaire de l'accession au trône de Cheikh Jassem Ben Mohamed Al Thani, tout en exprimant "la volonté d'œuvrer au renforcement de ces relations en vue de les hisser au plus haut niveau, au mieux des intérêts des deux peuples". Le Qatar investit en Algérie notamment dans le domaine de la sidérurgie, avec la construction en cours d'une usine à Jijel, dans l'est du pays.
     
    Au plan diplomatique, l'Algérie a appelé les pays arabes (l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, l'Egypte et le Yémen) qui avaient mis le 5 juin dernier le Qatar en quarantaine à "adopter le dialogue comme seul moyen de régler leurs différends".

  • Kenya : au moins sept morts dans des violences liées aux élections pendant que le pays attend les résultats

    Publié le jeudi 10 août 2017 01:51
    Écrit par Equipe Editorial

    Au moins sept personnes ont trouvé la mort dans des incidents de violence liés aux élections au Kenya à la date de ce mercredi, alors que le pays attend dans un climat tendu les résultats officiels du scrutin.

    La police a abattu quatre personnes à Mathare, dans l'est de Nairobi, en tentant de disperser des manifestants d'opposition qui réagissaient à un communiqué du candidat à la présidentielle Raila Odinga, lequel affirme que l'élection a été truquée.

  • Kenya : élections générales ce mardi 08 août 2017. Les populations craignent des violences. Des voix, dont celle de Barack Obama, appellent au calme

    Publié le mardi 8 août 2017 01:38
    Écrit par Equipe Editorial

    Ce mardi, 08 août 2017, quelque 19,6 millions de Kényans sont appelés aux urnes pour élire leur président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'assemblée.

    La présidentielle, elle, opposera de nouveau le président sortant Uhuru Kenyatta et le principal opposant Raila Odinga, une affiche qui avait également dominé la présidentielle de 2013.

    Alors que des craintes de violences surplombent ces joutes, de nombreuses voix ont appelé les Kényans au calme. Parmi elles, celle de Barack Obama, l'ancien président américain.

  • Sénégal : au moins huit morts dans une bousculade au stade Demba Diop de Dakar lors de la finale de la Coupe de la Ligue

    Publié le samedi 15 juillet 2017 23:28
    Écrit par RFI

    Le bilan est provisoire. Au moins 8 personnes sont mortes ce samedi soir au Stade Demba Diop de Dakar. Le stade accueillait la finale de la Coupe de la Ligue entre Ouakam et Mbour. Des échauffourées entre les supporters au niveau de la tribune découverte ont provoquée une grande bousculade, une partie de la tribune s'est alors effondrée. La situation est stabilisée, les secours sont sur place.