Le printemps de la coopération germano-togolaise.

Ouverture du printemps germano-togolais lundi. Il fait la promotion du climat des affaires au Togo et renforce la coopération avec l'Allemagne. C'est la 2e édition.

Organisé par le ministère togolais des Affaires étrangères en collaboration avec le ministère fédéral des Affaires étrangères de la République d'Allemagne, le printemps germano-togolais est un évènement pour célébrer le partenariat entre l'Allemagne et le Togo après une période de « refroidissement. » Il célèbre aussi la confiance retrouvée entre les deux pays.

tg printemps germano-togolais 3b000Quelques participants

Le forum qui prendra fin le 05 avril prochain, a mobilisé de nombreuses entreprises allemandes dont Siemens, Inros Lackner et Gauff. Plusieurs activités sont prévues notamment des panels autour de différents thèmes, des rencontres B to B etc.

C'est le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration Africaine, Robert Dussey qui a donné le ton.

Selon le professeur Dussey, la mobilisation côté allemand est le signe d'une expression de la volonté manifeste du Togo « de stimuler la création de partenariats novateurs et concrets entre notre espace communautaire et la République fédérale d'Allemagne. »

Il a fait comprendre aux hommes d'affaires allemandes que, le Togo est un pays avec un climat favorable aux investissements privés sans oublier les mesures fiscales incitatives.

Hinterlands

A cette seconde édition, le Togo a apporté une touche particulière. Le forum s'est élargi aux pays de l'Hinterland: le Burkina Faso, le Niger, le Mali.

Pour le Prof Dussey, si le printemps germano-togolais est initié, c'est pour redynamiser les relations entre l'Allemagne et le Togo. Et son élargissement, va conduire au changement de dénomination en 2018 et devenir régional.

"Dans les mois à venir ou au cours de l'année prochaine, nous allons changer de dénomination, car, M Faure Gnassingbé veut faire de cette rencontre, une rencontre régionale, autour des intérêts sous-régionaux et nous pensons que l'Allemagne jouera un rôle important pour soutenir tous les efforts que fait chacun de nos gouvernements", a déclaré le Prof Dussey

Protocole

Les entrepreneurs allemands ne sont pas insensibles aux mesures annoncées par Berlin pour soutenir l'investissement privé en Afrique avec une enveloppe de 300 millions d'euros.
L'Allemagne envisage d'ouvrir l'année prochaine à Lomé une chambre de commerce extérieure afin de booster la coopération en direction du Togo et des pays d'Afrique de l'ouest.

Cette institution dont le siège sera basé à Lomé aura pour mission, entre autres, d'œuvrer à la pacification et à l'accroissement des échanges sur le marché germano-pays francophones d'Afrique.

"Le chemin du développement aujourd'hui, c'est la coopération et nous y croyons", soutient le ministre Robert Dussey

Rappelons que, lors du Forum 2016, trois sociétés allemandes avaient signé des contrats; huit ( 8) autres devraient faire de même au terme de cette seconde édition. En outre, un protocole d'accord sera signé entre un groupe bavarois et le gouvernement togolais.