Syphax Airlines met la clé sous la porte

« Crash » d’une jeune et éphémère compagnie aérienne tunisienne. Annulation des vols et cessation d'activités. Les passagers sont pris au piège.

Le couperet est tombé sur la compagnie aérienne tunisienne Syphax Airlines le 30 juillet dernier, quand l'association internationale du transport aérien a demandé à ses membres de suspendre toute activité avec cette compagnie en raison du non-respect de ses engagements financiers. Le lendemain, la compagnie aérienne tunisienne s'est trouvée dans l'obligation de suspendre provisoirement tous ses vols.

tn syphax airlines f083c


Les deux avions de Syphax à savoir « Al Horria » et « Al Karama » se sont trouvés cloués. Les responsables de la compagnie proposent de rembourser les milliers de clients par simple demande sur une adresse mail qui ne fonctionne pas.

Collectifs

Plusieurs clients ont dénoncé cette décision prise du jour au lendemain sans aucun préavis. Ils se retrouvent bloqués quelque part sans la possibilité d'un retour à leur lieu de résidence. Certains se sont précipités au siège de la compagnie pour exiger d'être remboursés, seulement c'est la police qui les a accueillis. Mécontents, ils ont également dénoncé les prix de plus en plus exorbitants des billets retour chez les autres compagnies.

Plusieurs collectifs sont en train d'être mis en place pour faire valoir les droits des passagers. Certains, comme l'association démocratique des Tunisiens en France ou encore l'Union pour la Tunisie, ont proposé de négocier avec Tunisair des plans de vols supplémentaires qui permettront aux clients soit de passer leurs vacances dans leurs pays, soit de rentrer dans leur pays de résidence dans les meilleurs délais.

Impunité

Le montage de Syphax et son lancement en très peu de temps malgré les lourdeurs administratives ont fait couler beaucoup d'encre. En effet, cette compagnie privée a été créée en 2011 par l'homme d'affaires tunisien Mohamed Frikha, avec un capital initial de 10 millions de dinars. Elle a démarré son activité en 2012. La compagnie a été introduite en bourse en 2013, d'où elle a été suspendue en 2014. Elle est devenue membre de l'IATA, en mai 2014.

Son PDG (député à l'assemblée des représentants du peuple) s'est prémuni contre d'éventuelles poursuites, en accédant à un poste politique important qui devrait lui garantir une certaine impunité.