Côte d'Ivoire: les raisons de la grève ''sauvage'' des agents de la Sotra

Lundi, de nombreux Abidjanais ont eu du mal à se rendre au travail à cause d'une grève sans préavis des agents de la SOTRA. Ils réclament une augmentation de salaires.

Les populations abidjanaises surprises par un mouvement de grève de la seule compagnie de transport dans la capitale économique ont été contraintes lundi à la marche pour vaquer à leurs occupations quotidiennes. Une grève qualifiée de ''sauvage'' par les agents grévistes de Société de Transport Abidjanais (SOTRA) eux-mêmes, qui n'a respecté aucune procédure syndicale, était à l'origine de ce calvaire. « Si nous avions prévenu, nous serions pas entendus. Nos autorités auraient tout fait pour briser le mouvement », nous explique notre interlocuteur membre de la délégation qui a engagé la discussion avec la direction générale de la Sotra.

rci greve sotra bcc35

En effet, les agents qui réclament l'application effective des 8% d'augmentation sur les salaires annoncés par le gouvernement, estiment cela doit se faire avant le 31 décembre. Sinon, l'annonce peut devenir caduque. Ils n'ont pas voulu laisser l'occasion pour réclamer leur dû.

Entre autre revendication, le collectif désigné de fait par manque d'interlocuteur, réclame, pour tous les agents, des primes de sécurité et de logement respectivement de 50.000 FCFA et 60.000 FCFA, une gratification de 150% pour tous les travailleurs. « Un groupe des agents a une prime de logement, des gratifications et nous autres non. Vous pouvez comprendre que nous descendons très tard et que nous n'ayons pas de prime de sécurité ? », souligne J.N notre interlocuteur qui a souhaité garder l'anonymat.

La pression des diplomates dont les enfants de leurs compatriotes n'ont pas été transportés pour regagner les classes, révèle notre source, a accéléré les discussions qui se sont engagées entre la direction et le collectif.

Au terme du premier round des discussions, toujours selon notre interlocuteur, les 8 % d'augmentation et 150 % de gratification ont été acquis ce qui a débouché en fin de soirée sur la reprise partiel du travail aux environs de 15 h GMT et totalement à 17 h.

Les autres points de revendications seront examinés aurait promis la direction de la Sotra. Une autre rencontre est prévue ce mardi après-midi entre les deux parties.