Poutine discute par téléphone du dossier syrien avec Macron et Merkel

Le président russe Vladimir Poutine a discuté de la question syrienne avec le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conversation téléphonique dimanche, a déclaré le Kremlin. L'importance de la poursuite des efforts conjoints en vue d'une mise en œuvre complète et rapide de la résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies a été soulignée lors de la conversation téléphonique, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.
 
La résolution 2401 adoptée à l'unanimité samedi prévoit un cessez-le-feu d'au moins 30 jours à travers la Syrie. Au cours de la conversation, M. Poutine a mis en avant le fait que la lutte contre les groupes terroristes n'est pas concernée par la suspension des opérations militaires. Un accord a été conclu par les trois dirigeants pour intensifier les échanges d'informations sur la situation en Syrie par le biais de divers canaux, a indiqué le Kremlin.

Un tremblement de terre de magnitude 5,7 frappe la préfecture japonaise de Fukushima

Un séisme d'une magnitude de 5,7 sur l'échelle ouverte de Richter a frappé dimanche à 01h28 heure locale, la côte au large de la préfecture japonaise de Fukushima (nord-est), a rapporté mercredi l'Agence météorologique du Japon (JMA). La secousse a été localisée à 37,5 degrés de latitude nord et à 141,8 degrés de longitude est, et à une profondeur de 40 km, a précisé la même source.

Le personnel de l'ONU à Genève appelé à une grève contre des coupes salariales

Le personnel de l'ONU à Genève est appelé à une demi-journée de grève mardi pour protester contre des coupes salariales, a rapporté dimanche la presse locale. "Nous avons tenté auparavant d'autres formes de protestation, en vain", a expliqué dimanche Ian Richards, responsable du conseil de coordination des syndicats et associations du personnel de l'ONU à Genève, ajoutant qu'"ils ne nous ont pas laissé le choix".
 
On ignore pour le moment le nombre exact de participants à la grève de mardi parmi les quelque 9500 employés de l'ONU à Genève ainsi que sur l'impact qu'elle pourrait avoir, a précisé l'officiel onusien. L'arrêt de travail interviendra durant une semaine chargée. Une centaine de chefs d'Etat, ministres ou représentants de divers pays sont attendus pour la 37ème session du Conseil des droits humains ou des réunions de la Conférence du désarmement.

Le président turc attendu lundi à Alger pour une visite de deux jours

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est attendu lundi à Alger pour une visite de deux jours, a indiqué dimanche dans un communiqué la présidence de la République algérienne. Au cours de son séjour en Algérie, le chef de l'Etat turc partagera avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, ses "analyses de la situation régionale et internationale, notamment au Moyen-Orient, au Maghreb et au Sahel", selon le communiqué de la présidence.
 
Au plan économique, "les membres des deux délégations ainsi que le Forum d'affaires, qui regroupera un grand nombre d'entreprises algériennes et turques, ne manqueront pas de donner un élan accru aux échanges et aux partenariats entre les économies algérienne et turque", precise la de même source. Il s'agit de la troisième visite officielle de M. Erdogan en Algérie, après celles effectuées en novembre 2014 et juin 2013 en tant que Premier ministre.

Irak négociera : des entreprises pour reconstruire le pays ravagé par la guerre

Le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a indiqué jeudi que son gouvernement négocierait avec les compagnies internationales le mois prochain pour signer des contrats d'investissement dans différents domaines en Irak. M. Abadi a annoncé cette décision de son gouvernement lors d'une conférence de presse télévisée à l'issue de sa réunion du cabinet, juste au lendemain de la conclusion d'une conférence de pays et d'organisations internationales au Koweït, qui s'est achevée sur l'annonce de contributions financières d'un montant total de 30 milliards de dollars pour aider à la reconstruction de ce pays en proie aux conflits.
 
"Le gouvernement irakien organisera dans les prochains jours des réunions avec les ambassadeurs de ces pays et les représentants des institutions financières qui ont participé à la conférence de Koweït, et au cours du mois à venir nous mènerons des négociations avec des entreprises internationales et locales de manière à pouvoir conclure des accords avec elles", a dit M. Abadi aux journalistes.

Irak négociera : des entreprises pour reconstruire le pays ravagé par la guerre

Le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a indiqué jeudi que son gouvernement négocierait avec les compagnies internationales le mois prochain pour signer des contrats d'investissement dans différents domaines en Irak. M. Abadi a annoncé cette décision de son gouvernement lors d'une conférence de presse télévisée à l'issue de sa réunion du cabinet, juste au lendemain de la conclusion d'une conférence de pays et d'organisations internationales au Koweït, qui s'est achevée sur l'annonce de contributions financières d'un montant total de 30 milliards de dollars pour aider à la reconstruction de ce pays en proie aux conflits.
 
"Le gouvernement irakien organisera dans les prochains jours des réunions avec les ambassadeurs de ces pays et les représentants des institutions financières qui ont participé à la conférence de Koweït, et au cours du mois à venir nous mènerons des négociations avec des entreprises internationales et locales de manière à pouvoir conclure des accords avec elles", a dit M. Abadi aux journalistes.