Togo : la présidentielle 2015 divise l’opposition

La désignation d’un candidat unique pour la présidentielle 2015 divise et fait débat au sein de la coalition d’opposition Arc-en-ciel.

La division au sein de la coalition Arc-en-ciel, un regroupement de sept formations politiques, fait la une des journaux depuis le 11 août. Les différentes publications dans les kiosques abordent le sujet et chacun avec son analyse.

Me Djovi Apelvo 606aeMe Apévon Dodji


"Le Magnan Libéré" estime que la crise interne au sein d'Arc-en-ciel n'arrange pas vraiment les choses. Et le bi-hebdomadaire satirique de renchérir : « Incapable de trouver en son sein un candidat qui s'impose, l'on voit mal comment cette coalition pourra en trouver un avec le CST, avec une ANC dominatrice et un Jean-Pierre Fabre déjà dans la peau de candidat. »

Les médias se basent sur les déclarations de deux formations importantes de la coalition : le Parti Démocratique Panafricain (PDP) et le Mouvement des Citoyens pour la Démocratie et le Développement (MCD).

De quoi s'agit-il ?

Tout commence le 27 juillet dernier lors d'une rencontre des membres de la coalition. Rencontre au cours de laquelle, Me Apévon Dodji du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), a été désigné comme candidat unique de Arc-en-ciel pour la présidentielle de 2015. Choix qui n'a pas plu à deux autres leaders de partis, membres également de la coalition.

Quelques jours après la désignation de Me Apévon Dodji, c'est le président du PDP, Bassabi Kagbara qui rompt le silence. Il remet en cause ce choix, ne se trouvant pas au Togo à ce moment-là. Et en tant que président de la coalition Arc-en-ciel, il ignorait tout de la tenue d'une telle rencontre.

Bassabi Kagbara 66dacBassabi Kagbara

"Je n'ai même pas été informé, bien que je sois encore le président en exercice de la coalition. Vous voyez que la démarche est vraiment déplorable ! Ce genre d'attitude n'est pas de nature à renforcer la cohésion au sein de la coalition. Et c'est bien dommage", a déploré Bassabi Kagbara.

Et d'ajouter que, "cette désignation ne nous engage aucunement ! C'est un non évènement (...). La désignation d'un candidat de la coalition, doit se faire dans les règles de l'art. Deux leaders étaient absents à la réunion du 27 juillet."

Sur cette même question, Me Tchassona Traoré, a été très ferme. Le président du MCD, rejette en bloc le processus qui a conduit à la désignation de Me Apévon Dodji. Il qualifie ce choix de "simulacre de vote".

Dans une récente note de clarification de la position de son parti, Me Tchassona exprime son indignation et sa surprise désagréable et profonde d'apprendre par voie de presse le vote intervenu, contre toute attente au sein de la coalition Arc-en-Ciel.

Le parti de Me Tchassona dans la note, estime que l'acte a été posé au "mépris" des règles et modes de décision jusqu'ici observés au sein de la coalition.

Le Togo organisera probablement l'élection présidentielle en mars 2015. D'ores et déjà, deux candidats de l'opposition ont annoncé leur candidature. Il s'agit de Kofi Yamgnane, président de "Sursaut-Togo" et Alberto Olympio, président du Parti des Togolais.

De son côté, le président du Togo, Faure Gnassingbé, à qui l'opposition refuse une nouvelle candidature, ne s'est pas encore prononcé.