Le Togo morcelé en 116 communes

Les députés ont voté le projet de loi portant création des communes. La séance s'est déroulée sous la surveillance des forces de l'ordre.

Lentement mais sûrement, le gouvernement se prépare pour l'organisation des élections locales annoncées préalablement pour se tenir au plus tard en décembre 2018. C'est dans cette logique que le gouvernement a déposé, son projet de loi portant création des communes. Et ce 23 juin restera gravé dans les annales de l'assemblée nationale togolaise.
 
Togo Elus Fotor 9987e

Le texte du gouvernement qui leur est soumis, bien que contesté par les députés de l'opposition, a été voté en séance plénière. Un vote salué par le président de l'Assemblée nationale, Dama Dramani.

Par ce vote, le Togo est morcelé en 116 communes. 59 députés du groupe parlementaire Union pour la République (UNIR, parti au pouvoir) ont accordé leurs voix au projet. Par contre, les élus de l'opposition ont voté contre le texte. Ils dénoncent la promotion d'un groupe ethnique au détriment des autres et des calculs politiques du pouvoir pour contrôler l'essentiel des communes.

Opposition

Lors de la séance consacrée au vote du projet du gouvernement des députés de l'opposition ont demandé de revoir les critères ainsi que les dénominations de certaines communes.

Avis que ne partage pas du tout le ministre togolais de l'Administration territoriale et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi.

Répondant aux élus de l'opposition, M. Payadowa a fait savoir que, les "communes sont créées sur la base d'un regroupement judicieux des cantons ou des quartiers de certains grands cantons proposé dans la feuille de route sur la décentralisation et les élections locales établie par le comité créé à cet effet par le gouvernement".

Donnant plus de détails, M. Boukpessi a expliqué que, les critères ayant permis le découpage sont la situation géographique, les aspects sociologiques et historiques, les potentialités économiques locales et les aspects démographiques. Désormais, toutes les préfectures du Togo comptent au moins 2 communes.

Avant le vote, certains des élus de l'opposition ont proposé l'ajournement du vote de la loi, dans le but de parvenir à un consensus, mais en vain. Car, les députés du parti au pouvoir, ont estimé qu'il n'y a pas moyens de retourner en arrière. La loi a été validée par 59 députés contre 21.
 
Togo Votes Fotor 11bc0

Atmosphère tendu

La séance plénière s'est déroulée dans une ambiance particulière. Pour éviter que, des sympathisants de l'opposition ne viennent perturber les débats dans l'hémicycle, un dispositif sécuritaire impressionnant a été déployé. C'est sous haute surveillance que le vote s'est déroulé. En fin de compte, il y a eu plus de peur que de mal. Aucune manifestation n'a été enregistrée avant, pendant et après le feu vert des élus de l'Unir au projet de loi du gouvernement portant création des communes

*Répartition des 116 communes

Cinkassé 2, Tone 4, Kpendjal 2, Naki-est 1, Oti 2, Oti-sud 2, Tandjoare 2, Kéran 3, Bassar 4, Dankpen 3, Kozah 4, Binah 2, Doufelgou 2, Assoli 3, Tchaoudjo 4, Sotouboua 3, Mo 1, Tchamba 3, Blitta 3, Anié 2, Est-Mono 3, Moyen-Mono 2, Agou 2, Anyi 2, Akébou 2, Kpele 2, Kloto 3, Ogou 4, Amou 3, Wawa 3, Haho 4, Avé 2, Bas-Mono 2, Yoto 3, Vo 4, Lacs 3, Zio 4, Agoè-Nyivé 6, Golfe 7.