L'Arabie Saoudite ouvre son armée aux femmes

Les femmes sont désormais en mesure de postuler pour un poste de soldat dans les provinces de Riyad, de La Mecque, de Qassim et de Médine

Les Saoudiennes sont désormais autorisées à rejoindre les rangs de l'armée au moment où le royaume wahhabite continue de promulguer des réformes leur accordant un accès plus large à une série de métiers qui leur étaient précédemment interdits. Les femmes sont désormais en mesure de postuler pour un poste de soldat dans les provinces de Riyad, de La Mecque, de Qassim et de Médine. Une liste de conditions stipule que les candidates doivent être citoyennes saoudiennes, âgées de 25 à 35 ans et titulaires d'un diplôme d'études secondaires.
Femme Arabie a1737
 
En vertu du système en vigueur dans le pays, les femmes demandant à entrer dans l'armée doivent également avoir leur lieu de résidence dans les mêmes provinces que leur tuteur, généralement leur mari, père, frère ou fils. Le recrutement de femmes soldats est l'une des nombreuses réformes visant à renforcer les droits des femmes introduites ces derniers mois dans le royaume. Le pays a ainsi annoncé son intention de leur permettre de conduire à partir de juin prochain, tandis que les applications de covoiturage se préparent à embaucher des conductrices.
 
De plus, le mois de janvier 2018, les Saoudiennes ont été autorisées à assister à des matches de football et à ouvrir leur propre entreprise sans le consentement de leurs parents masculins. Le bureau du procureur général d'Arabie saoudite a annoncé ce mois de février 2018 qu'il commencerait également à recruter des enquêtrices pour la première fois. Enfin, le royaume a également ouvert 140 postes aux femmes dans les aéroports et les postes frontaliers, une première fois qui, selon le gouvernement, a attiré 107.000 candidatures.
 
Cependant, des militants des droits de l'Homme estiment que le système de tutelle masculine qu'ils jugent discriminatoire en Arabie saoudite demeure intact malgré les promesses du gouvernement de l'abolir.