Gabon: un plan pour l'amélioration du système sanitaire

Pour améliorer le système local de santé, le ministère gabonais de la santé s'offre le Plan National de Développement de la Santé (PNDS).

C'est en début du week-end écoulé dans un grand hôtel de la capitale gabonaise, Libreville, que le Programme d'Appui au Plan National de Développement de la Santé (PNDS) a été officiellement lancé. Le PNDS, est un schéma directeur sectoriel qui, sur une période de cinq fait le voeux de parvenir à garantir aux populations une amélioration du système global de santé avec pour convergence, des résultats probants et satisfaisants.
 
 
gb chu libreville b64bcCHU de Libreville
 
Un vrai challenge pour le ministère gabonais de la Santé qui "doit assurer à tous un accès équitable aux soins de santé". "Le plan vise à améliorer l'offre de soins au Gabon, et déployer les équipements de dernière génération dans tout le pays. Ceci conformément au programme d'égalité des chances lancé par le chef de l'Etat, » explique le premier vice-premier ministre Paul Biyoghe Mba, en charge de la Santé, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale.
 
Partenaires
 
Le PNDS fédère de nombreux acteurs au développement, organismes, ONG et administrations publiques. Le programme réunis en effet, des partenaires au développement directement concernés par les questions de santé tels que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Banque Mondiale, le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), l'Agence Française de Développement (AFD), le Fonds des Nations pour l'Enfance (UNICEF) et l'organisation américaine à but non lucratif, Management Sciences for Heath (MSH).
 
Très engagé dans le projet, le dernier partenaire cité va accompagner l'action du gouvernement gabonais dans quatre domaines prioritaires : l'amélioration de l'offre de soins, de la gestion du système sanitaire, des systèmes de financement basés sur les résultats et de la disponibilité des produits médicaux essentiels.
 
L'ONG américaine s'est également engagée à contribuer à la réduction à hauteur de 65% du taux de mortalité maternelle au Gabon dans les cinq prochaines années. "Chaque année, le développement de nombreux pays se trouve affecté ou retardé, des millions de vies sont anéanties et trop de décès sont occasionnés par des pathologies, des maladies qui peuvent être évitées ou traitées par des approches ou solutions qui sont prouvées et abordables", déclare Paul Auxila, vice-président exécutif et chef des operations chez MSH.
 
Segments d'actions
 
La couverture vaccinale complète du pays, contre la polio, la méningite, la tuberculose, les maladies à pneumocoques, l'hépatite B, la Rougeole et la fièvre jaune et l'approvisionnement en médicaments des structures de soins sont les segments sanitaires que assure couvrir MSH.
 
De son côté, l'AFD garantie la promesse d'une présence accrue au Gabon. "Nous continuerons, de notre côté, comme nous le faisons depuis 2007, à appuyer la mise en œuvre du Plan National de Développement Sanitaire et le renforcement des capacités des personnels de santé publique du Gabon, » rassure Yves Picard, représentant de l'AFD au Gabon.
 
Le PNDS poursuit de nombreux objectifs : réhabilitation et équipement des centres de santé dans les provinces du pays, renforcement des capacités et formation du personnel médical. Tout ce qui peut permettre de converger vers un service de santé meilleur au Gabon.