Cameroun: Les villages du millénaire...

Maroua 1er et Meyomessi servent de sites d’expérimentation du projet «villages du millénaire ». Objectif: améliorer le quotidien des populations.

 

La première phase du programme villages du millénaire au Cameroun se concentre dans les secteurs liés au développement humain, dans les villages pilotes de Maroua 1er dans la région de l'Extrême nord, et de Meyomessi dans la région du Sud. 

Maroua 80d87© Mélanie BETEBE/AFRIQUEACTUALITE

A Maroua 1er, la production du maïs et du sorgho est passée du simple au double, grâce à la mise à disposition de semences améliorées et d'engrais.

A Meyomessi, la production du manioc fait un bond remarquable. Elle passe de 10 à 40 tonnes à l'hectare. Les agriculteurs ont utilisé des variétés nouvelles de manioc ayant un fort taux de rendement. Ils ont aussi profité de l'expertise de leur partenaire, l'Institut de la Recherche Agricole pour le Développement (IRAD).

 Du côté des écoles, 58 salles de classe ont été construites et équipées dans les deux villages. Dans l'Extrême nord,, les classes pléthoriques font partie du passé. Le nombre d'élèves par salle passe de 140 à 70.

Baisse des salles bondées d'un côté et hausse du taux de scolarisation de l'autre. En deux ans, les effectifs scolaires ont augmenté de plus de 25%. Dans certains groupes marginalisés tels que les pygmées bakas à Meyomessi, ce taux atteint 75%.

Maroua 2 1c449© Mélanie BETEBE/AFRIQUEACTUALITE

Santé : le taux de vaccination est passé de 75 à 100%
Sur le plan sanitaire, de nouveaux centres de santé intégrés ont été construits. La dotation en médicaments permet un taux de vaccination record. Idem pour les accouchements désormais pratiqués par un personnel mieux formé.

Au niveau stratégique et pratique, on relève une plus grande représentativité des femmes dans les instances locales de décision.

Ces actions et innovations à l'initiative du Programme national de développement participatif créent de l'emploi et produisent des richesses.