Monseigneur Jean Zerbo devient le premier cardinal du Mali

L’Archevêque de Bamako, Monseigneur Jean Zerbo, a été créé cardinal. Il devient le tout-premier cardinal de l’histoire de l’église catholique malienne.

Le mercredi 28 juin 2017 sera certainement gravé en lettres d'or dans les annales de l'Eglise malienne. En effet, c'est à cette date que Monseigneur Jean Zerbo a été élevé au rang de cardinal par le pape François lors d'une cérémonie de consistoire dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican. Agé de 74 ans, l'Archevêque de Bamako devient ainsi le premier cardinal de l'histoire de l'Eglise malienne, le 25ème du continent africain.

mali mr jean zerbo et le pape francois 64c6fMgr Jean Zerbo et le pape Francois

Il a reçu sa pourpre, une coiffe ecclésiastique en forme de toque quadrangulaire, aux côtés d'un Suédois, d'un Espagnol, d'un Laotien et d'un Salvadorien. Une délégation interreligieuse venue du Mali, du Bénin et du Togo était présente dans la basilique pour accompagner Jean Zerbo.

Cette création vient ainsi couper court aux rumeurs qui faisaient état, il y a encore quelques jours, d'un subit désistement de Jean Zerbo pour, disait-on, des raisons de santé. Particulièrement engagé dans le dialogue interreligieux, le prélat a joué un rôle très actif dans les négociations de paix au Mali. Il est Archevêque de Bamako depuis 1998.

L'annonce du choix de Mgr Zerbo, le 21 mai dernier,parmi les cinq nouveaux cardinaux avait été saluée par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta selon qui, cette nomination était « un grand honneur pour toute l'Eglise catholique d'Afrique, mais plus encore pour l'Eglise du Mali. »

Comptes bancaires en Suisse

Quelques jours plus tard, le site Sahelien.com et le quotidien français Le Monde avaient fait le lien entre lui et l'affaire des Swissleaks. Ils avaient en effet accusé Mgr Jean Zerbo et d'autres responsables de l'Eglise malienne d'avoir des comptes bancaires en Suisse. Ouverts en 2002 par la Conférence épiscopale du Mali (CEM), ces comptes auraient été crédités en 2007 de douze millions d'euros, affirment-ils.

La CEM avait alors démenti ces informations, soulignant qu'«aucun évêque n'agit à titre personnel dès lors qu'il s'agit d'une mission qui lui a été confiée par ses pairs.»