Match Cameroun-Mali, les supporters boudent le nul

Ambiance tranquille au lendemain du match. L’égalisation d’Oyongo Bitolo en fin de match a rassuré les supporters des lions indomptables qui ont vécu 90 minutes de stress et d’incertitude.

« L'essentiel est qu'on a pas été battu ». Voilà entre autres, les quelques mots qu'on pouvait entendre des supporters camerounais au sorti de leur match contre le Mali, mardi.
 
cameroun-mali Fotor a937a

Habitué à des performances étincelantes depuis la reconstruction de l'équipe nationale de football, le public camerounais a du mal à reconnaître son équipe qui accumule les matchs nuls.

Ce sont des dizaines de fans qui ont bravé le froid pour suivre le match sur la place de l'indépendance à Yaoundé. Un écran géant avait été aménagé pour la circonstance. Dans une atmosphère bon enfant, ils se sont déplacés en nombre pour communier avec les lions indomptables. En couple ou entre collègues, ils ont à cœur de partager ce renouement avec la Coupe d'Afrique des Nations.

Dès le début du match, les lions sont acclamés. « Goalkeeper », crient certains devant les arrêts décisifs du gardien de but Ondoa. « ce gardien a de l'avenir, il est bon ». Très tôt, les inquiétudes commencent à se lire sur les visages. « Les lions ont entamé la partie avec un jeu à la camerounaise. Ils prennent beaucoup de temps pour construire notamment lors des transitions attaques-défenses » s'exclament certains pendant la mi-temps.

L'essentiel est sauf

Au fil des minutes, les maliens imposent leur jeu. Les supporters grimacent. Globalement, les joueurs sont loués jusqu'au but de Yatabaré à la 72e minute. Les critiques fusent. « Je vous l'avais bien dit », « fatigués », « inexpérimentés » etc. La déception est présente, ils avaient pour au moins une victoire de deux à zéro. Les remplacements sont critiqués.

L'égalisation d'Oyongo Bitolo vient réveiller un public qui commence à se lasser. « Merci les gars », « je savais qu'il ne fallait pas perdre espoir », se rassurent-ils. Le soulagement se lit sur tous les fronts. Ouf ! Les fans reviennent de loin. « L'équipe a été menée, elle a montré qu'elle a du cœur. Elle peut mieux », pense Bertin Ebwellé, consultant et ancien lion indomptable. « Pour les prochaines rencontres, il va juste falloir beaucoup de mouvements. C'est ce qui s'est passé à la fin du match et qui a suscité l'égalisation à la fin du match » explique-t-il.

Ce matin, les rues sont plus calmes. Pas de concerts de klaxons, les bars restent silencieux. Cela dit les supporters ne désespèrent pas de voir leur équipe monter en puissance. « Nous avons encore deux matchs, nous sommes sûrs que nous avons le potentiel », « nous devons juste faire plus attention au niveau des couvertures défensivement parlant », « il s'agit d'un bon score pour le Cameroun », « nous sommes certain de passer le premier » ; des supporters qui espèrent toujours vibrer autour d'une victoire des lions indomptables.