Can 2015 : La RDC obligée de battre la Tunisie pour être qualifiée pour les quarts de finale

Après le nul blanc (0-0) face au Cap-Vert, jeudi dernier, la RDC est obligée de gagner le match de la troisième journée qui l’opposera à la Tunisie, le lundi prochain.

Après donc un premier nul (1-1) concédé devant la Zambie, dimanche 18 janvier, pour la première journée du Groupe B de la Can 2015, les Léopards de la République démocratique du Congo (RDC) ont été tenus en échec ce jeudi 22 janvier par les Requins Bleus de Cap-Vert,lors de la deuxième journée du Groupe B. Par conséquent, la RDC n'a plus d'autres choix que de gagner le match de la troisième journée qui l'opposera à la Tunisie, le lundi 26 janvier 2014, pour enfin, se voir qualifiée pour le quart de finale de la 30 e édition de la Can.
 
Leopards Fotor 06b75

Le match de jeudi a commencé par la domination des Cap-Verdiens, qui ont pris d'assaut la défense des Léopards. Les Congolais s'y mettent, mais le match se poursuivra toujours sous une légère domination des Requins Bleus. Alors qu'on jouait la 18ème minute, le capitaine Youssouf Mulumbu est fauché. Une sérieuse claquette, qui obligera ce Léopard de quitter le terrain à la 24ème minute. Il sera remplacé par Nelson Munganga. A la 30ème minute, Kidiaba sauve son équipe d'un arrêt décisif, alors que l'attaquant Cap-Verdien avait bien placé sa tête. L'unique occasion de but des Congolais interviendra à la 45ème minute, peu avant la mi-temps, sur un tir cadré de Yannick Bolasie.

A la deuxième période, en dépit de plusieurs occasions concrètes des Congolais, aucun but ne sera au rendez-vous. Les hommes de Florent Ibéngé seront même sauvés, à plusieurs reprises, par leur gardien de but, Kidiaba, dont le mérite lors de cette rencontre lui vaudra d'être considéré comme l'homme du match. C'est donc sur ce score vierge (0-0) que l'arbitre sénégalais de la rencontre sifflera la fin du match, augmentant une fois de plus la pression du coté des Léopards qui n'ont d'autre choix que de battre la Tunisie pour prétendre à une qualification pour les quarts de finale.

Un adversaire très bien connu

Absente à la Can de 1992 au Sénégal, la Tunisie n'a plus jamais ratée une phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations depuis 1994. Elle est à ce jour, la nation la plus régulière aux phases finales de la Can, avec, à la clef, 12 participations d'affiler, dont une Can gagnée, celle de 2004, organisée chez elle devant le Maroc (2-1). Elle a joué et perdu une finale en 1996 contre l'Afrique du Sud, qui bénéficiait de l'appui de son public (0-2).

En 2000, au Mali, elle a été éliminée en demi-finales par le Cameroun (3-0), qui du reste gagnera cette Can. Plus d'une fois, elle a franchi la barre du premier tour. C'est le cas de la Can de 1998, éliminée en quart de finales par le Burkina-Faso, à l'épreuve fatidique de tir aux buts (1-1/8-7) ; aussi en 2006, éliminée en quarts de finales par le Nigeria, également aux tir aux buts (1-1/4-2) ; de même qu'en 2008, éliminée en quart de finales par le Cameroun (2-3), et en 2012 cette fois-là, par le Ghana (2-1). L'équipe a déja aussi été éliminée au premier tour. Pas plus loin qu'à la dernière édition de 2013, en Afrique du Sud. C'est là, que les Aigles de Carthage ont subi la loi des Eléphants de la Côte d'Ivoire (3-0), malgré leur victoire devant les Fennecs d'Algérie (1-0), et un match nul contre les Eperviers du Togo.

C'est donc une équipe pleine d'expérience, que rencontre la RDC pour la troisième journée de la phase finale de la Can, le 26 janvier, pour une place en quart de finale. Le plus essentiel pour les Léopards étant de gagner le match, même si les deux dernières rencontres entre les deux équipes ont tourné à l'avantage des Tunisiens. A la Can de 1998 au Burkina-Faso, la RDC et la Tunisie étant dans la même poule (B), la confrontation avait tourné à l'avantage des Aigles de Carthage. La Tunisie avait battu la RDC (2-1).

De même qu'à la Can de 2004, où la Tunisie, évoluant chez elle, s'était imposée par un score sans appel de 3 buts à 1. Un peu plus loin, soit en 1994, les deux équipes étaient également dans la même poule (A), à Tunis. Les deux nations avaient fait un nul (1-1).

Pour ce match, la RDC devra compter sur son expérience et sa régularité à la compétition continentale. Deux fois champions d'Afrique (1968, 1974), les congolais ont connu une participation assez régulière à la Can depuis celle de 1992, avec 8 participations d'affiler, avant de disparaitre pendant trois éditions (2008, 2010 et 2012). En dépit de ses deux étoiles, le grand exploit de la RDC reste jusque-là, la 3ème place à la Can de 1998 au Burkina-Faso.

.