Timide joie à Brazzaville après la victoire des Diables rouges

Les patrouilles des policiers et gendarmes dans la ville dissuadent les fans de football qui n'ont pas fêter la qualification de leur équipe en quarts de finale.

La victoire 2-1 des Diables rouges dimanche soir face aux Etalons duBurkina Faso n'a pas été fêtée normalement dans la capitale congolaise où des unités de police et de gendarmerie avaient pris position dans les grands carrefours. Les autorités avaient appelé quelques heures avant le match les populations, notamment les jeunes, à ne pas manifester dans les rues sous peine d'être appréhendés. Les deux buts congolais (Thievy Bifouma a la 51e minute et Fabrice Ondama a la 88e) n'ont finalement été fêtés que très timidementà Brazzaville. Plusieurs supporters qui suivaient le match sur des écrans géants sous la vigilance des éléments des forces de l'ordre ont vite fait de rentrer chez eux. Quelques klaxons de taxis et des chants glorieux ont pu être entendus. A Bacongo, Makelekele et Mfilou, les quartiers sud et ouest de Brazzaville, un vrai calme a été observé.

diables rouges 9a2e9Can 2015 : les diables rouges du Congo au second tour

La crainte venait plutôt de Talangai et de Djiri, deux arrondissementsnord où de graves incidents ont été enregistrés le 21 janvier a la suite du match Congo-Gabon remporté par les Diablesrouges, 1-0. Dans ces quartiers, les jeunes s'en étaient pris aux biens privés, cassant les rétroviseurs et pare-brises des voitures. Ils avaient ensuite installé des barricades sur la route, insultant les autorités qu'ils menaçaient de « dégager» si elles touchaient a la constitution. Des manifestations spontanées qui ont poussé les autorités à renforcer la présence des forces de sécurité dimanche dans la ville. Les ministres de l'Intérieur, Raymond Mboulou, des Sports Léon Alfred Opimbat et de la Jeunesse Anatole Collinet Makosso sont passés dans les médias nationaux pour attirer l'attention des supporters. Ces mises en garde ont aussitôt été relayées dans les quartiers avec des crieurs au mégaphone.

Le Congo commence a y croire

Sur la pelouse en Guinée Equatoriale, les Diables rouges passent dignement en quarts de finale en terminant premiers de leur poule avec sept points devant la Guinée Equatoriale (4 points), le Gabon (3points) et le Burkina Faso (0 point). Ils attendent fiévreusement de connaître leur adversaire, le deuxième du groupe B où doivent se départager ce mardi la RD Congo, la Tunisie, la Zambie et le Cap Vert. Ces quatre équipes ont toutes les chances de qualification, malgré l'avance modestement creusée par les Aigles de Carthage.

La dernière qualification des Diables rouges en quarts de finale en Coupe d'Afrique des Nations remonte à 1992 au Sénégal. Depuis son sacre de Yaoundé 1972 à la 8e édition de la CAN contre les Aigles verts du Mali, les Diables rouges n'ont plus jamais rien gagné. Et cette nouvelle victoire sur les Etalons du Burkina Faso constitue un deuxième match gagné en 41 ans par le Congo en une phase finale de coupe d'Afrique. Ils sont donc très nombreux, les Congolais qui croient que la voie vers la finale est ouverte pour les Diables rouges.