CAN 2015 : le parcours du Syli national s’arrête en quart de finale.

L’équipe nationale guinéenne a été éliminé hier de la 30ème édition de la Can après une défaite (3-0) face aux Blacks Stars du Ghana.

Qualifié par tirage au sort pour les quarts de finale après une égalité de points avec le onze national malien, la Guinée sort de la compétition par la petite porte sur le score sans appels de 3 Buts à 0 et un carton rouge concédé par son gardien de but Naby Yattara. Une victoire qui qualifie d'office l'équipe ghanéenne en demi-finale de la coupe d'Afrique des nations de football, Guinée Equatoriale 2015.

syli Elimination Fotor 7b4a3

 

Le match
 
Les guinéens ont été très tôt assiégés dans leur camp par leurs adversaires qui ont multipliés les frappes et autres actions. A la 5ème minute du jeu, sur une talonnade d'André Ayew, Christian Atsu le numéro 7 ghanéen réussit à tromper le portier guinéen et trouve les filets. La Guinée est menée 1 but à 0. Ce sera alors la panique dans le jeu guinéen. Fofana, le défenseur du Syli national écope même d'un carton jaune après une faute sur Afful, le milieu ghanéen.

La Guinée obtient un coup franc à la 25ème minute ; avec Traoré, le capitaine guinéen à la baguette, mais la balle passera assez loin du cadre. A la 43ème minute, sur une rétro-passe de Sankho, le défenseur du Syli national, le numéro 2 ghanéen met la balle au fond des filets. Deux buts à zéro pour le Ghana jusqu'à la pause.

Au retour des vestiaires, les blacks stars continuent leur domination avec une pression sur la défense guinéenne. A la 60ème minute, Atsu efface le latéral du Syli national avant de faire un centre lointain qui lobe Naby Yattara, le portier guinéen. A la 69ème minute, Fofana ramasse un autre carton jaune. Sur un centre du capitaine ghanéen, Atsu efface le latéral guinéen avant de lober Naby Yattara de très loin. Avec ce doublé du 7 ghanéen, son équipe mène 3 buts à 0.

Ce but d'ailleurs qui scelle tous les espoirs de la Guinée dans ce quart de finale.

Malgré les changements opérés par le technicien français, le Syli se fera malmené au terme des 90 minutes. Dans les arrêts de jeu, Naby Yattara touche du pied l'attaquant et capitaine ghanéen à l'entrée de la surface de réparation. L'arbitre sort un carton rouge et le portier guinéen quitte le stade avant le coup de sifflet final. Il se fera remplacer par le numéro 13, Cissé.

Le Syli National est donc éliminé de la Coupe d'Afrique des nations au grand désespoir des Guinéens touchés par l'épidémie d'Ebola qui a fait plus de 1.500 morts dans le pays. Les joueurs ne toucheront pas la prime de 30.000 dollars promise à chacun si le Syli se qualifiait.

Atmosphère à couper le souffle

Difficile de décrire le climat qui prévaut dans la capitale guinéenne après cette défaite du Syli national face au Ghana ce dimanche à Malabo. L'ambiance quotidienne avait fait place au silence. Les rues et ruelles de Conakry étaient presque vides et les fans et supporters partagés entre désespoir et frustration. Plusieurs arguments se laissaient entendre. Certains jetant la faute sur l'entraineur qui, disent-ils, n'a pas fait un bon classement ; tandis que d'autres estiment que ce sont les joueurs eux-mêmes qui n'ont pas été à la hauteur.

« Nous sommes déçus des poulains de Michel Dussuyer. D'abord l'entraîneur n'a pas aligné les meilleurs joueurs et ceux qui y étaient n'ont pas fait le boulot », explique Daouda Camara qui estime que le technicien français doit partir.

Quant à Mohamed Baldé, il pense que l'équipe guinéenne est très jeune et les ghanéens ont de l'expérience pour avoir participé a beaucoup de grandes compétitions. « Michel Dussuyer ne peut classer que ses meilleurs et ils n'ont absolument rien vus. Les ghanéens sont plus forts et nous devons entretenir ces jeunes joueurs afin d'avoir une grande équipe dans les mois et années à venir », précise-t-il.