Gabon/ CAN 2017: le jeu et les enjeux

Le Gabon organisera la CAN 2017, au détriment de l'Algérie et du Ghana. Une « victoire » qui soulève des interrogations sur les véritables enjeux pour le pays.

Une fois l'effet d'annonce retombé, les Gabonais s'interrogent désormais sur les véritables opportunités qu'offre l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. Bien sûr du côté du gouvernement et des instances dirigeantes du football gabonais, on parle d'une aubaine pour le pays ; d'une reconnaissance des capacités du Gabon, et surtout d'une victoire diplomatique du président Ali Bongo Ondimba.

gb can drapeau gabon 5604eOuverture CAN 2012 - Presse présidentielle Gabon

Du porte-parole du gouvernement au président de la Fédération Gabonaise de Football, en passant par le président de la Ligue National de Football, tous tiennent le même discours.

Pourtant un tour effectué dans les artères de la capitale gabonaise, donne un autre point de vue sur cette nouvelle tombée en mi-journée mercredi. Certains Librevillois se montrent sceptiques. Merlin, opérateur économique, s'inquiète du climat politique qui pourrait régner en 2017. « Vous savez on sortira à peine des élections présidentielles de 2016. On ne sait même pas comment cela va se passer. Est-ce que c'est le même président qui sera maintenu ou non ? Ou bien même est-ce que la possible transition se fera dans la paix ? »

Olivier Claude lui, est dans le secteur de la banque. Son regard est bien entendu rivé sur le volet et les implications économiques d'une telle organisation. Au vu de la crise qui frappe actuellement le pays, avec des caisses vides et le trésor qui à chaque fois accuse des retards dans les paiements (salaires et autres...), « je me demande où est-ce qu'on va trouver l'argent pour tout organiser, tout refaire, achever les infrastructures et tout... » , s'interroge t– il.

Parlant justement des infrastructures sportives, qui constituent le cœur de l'organisation d'une compétition de cette envergure, les seuls stades praticables actuellement au Gabon, vestiges de la CAN 2012 co-organisée avec la Guinée Equatoriale, sont ceux d'Angondje à Libreville, et de Franceville dans le sud-est du Gabon. Les travaux du stade Omnisports d'Akébé, au quartier Petit-Paris sont actuellement inachevés. Même si le stade était livré d'ici à 2017, il faudrait encore au gouvernement gaboanis, construire un quatrième stade aux normes internationales.

gb can supportrice b4a8fDes supportrices gabonaises - Presse Présidentielle Gabon

Les enjeux, divers et énormes, s'entrechoquent et s'entremêlent désormais. Le plus accentué étant l'enjeu politique. Une dernière opinion pense même que cette victoire sportive du Gabon pourrait être l'un des axes majeurs de la campagne présidentielle du candidat « naturel » du Parti Démocratique Gabonais en 2016, Ali Bongo Ondimba.

Mais déjà, la première victoire est celle de l'Afrique centrale qui pendant trois éditions successives est la garante de cette grand-messe du football africain. CAN 2015 en Guinée Equatoriale, 2017 au Gabon et 2019 au Cameroun.