Le ministre ivoirien des Sports limogé

Suite au scandale des primes impayées de certains footballeurs de la sélection nationale, le ministre des Sports, Alain Michel Lobognon, a été démis de ses fonctions.

Le ministre ivoirien des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon a été démis de ses fonctions ce mercredi 13 mai, après un scandale financier relatif aux primes impayées des Eléphants footballeurs suite à leur qualification à la coupe d'Afrique des Nations en février dernier.

rci ministre sport limogé 649a0Alain Michel Lobognon

Alassane Ouattara s'est saisi du dossier qui fait grand bruit à Abidjan. Il a payé les primes et dans le même temps demandé l'ouverture d'une enquête. Déjà le mercredi 6 mai, c'est le régisseur du ministère, Patrick Yapi qui avait été relevé de ses fonctions au cours du conseil des ministres.

Dans un communiqué de la Présidence de la République lu par son secrétaire général Amadou Gon Coulibaly, l'on annonce son successeur le maire de Treichville, François Albert Amichia, un proche du président du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire, Henri Konan Bédié. Le nouveau promu a déjà occupé pour une brève durée ce poste en 2002.

Justice

Alors qu'il était à Bouaké, au centre du pays, dans le cadre d'un championnat africain, Albert Amichia a été pris en otage par la rébellion qui s'est déclarée dans la nuit du 18 septembre 2002. Elle l'avait voulu pour interlocuteur et il avait été relâché quelques jours plus tard.

Juste après l'annonce de son éviction du gouvernement, l'ex-ministre des Sports a réagi via son compter twitter.

« Le premier ministre Duncan m'a reçu ce matin. Nous avons parlé de la fin de ma mission au sein du gouvernement à la demande du président de la République. Je remercie le président de l'Assemblée Nationale, ma famille et mes proches collaborateurs pour leur indéfectible soutien. J'ai le sentiment d'avoir essayé de redorer le blason de ce département ministériel, avec les moyens mis à ma disposition. Cette décision salutaire me permet de faire face aux accusations diffamantes visant ma probité, mon honneur et celui de ma famille. »

Aussi, promet-il faire éclater la vérité. Il entend ester en justice.