Rugby : rencontre amicale Burkina Faso – Côte d’Ivoire

Les Etalons affrontent les Eléphants en match amical au stade municipal de Ouagadougou.

 

La Fédération burkinabè de rugby, dirigée par Bassirou Kadio, veut promouvoir la discipline  au « Pays des hommes intègres ». De quoi contenter les amateurs de ce sport collectif, née en Angleterre, dans les années 1800. La FBR organise ce samedi au stade municipal de Ouagadougou, un match amical international de Rugby entre les Etalons du Burkina Faso et les Elephants de Côte d' Ivoire.

Laurent Stravato 539f7Laurent Stravato, entraîneur de l'équipe de rugby

 

La rencontre sera supervisée par un arbitre sénégalais. En plus de promouvoir et de vulgariser la discipline au Burkina Faso, les dirigeants de la Fédération espèrent que la rencontre va permettre de « faire valoir les talents des jeunes rugbymen burkinabè au-delà de nos frontières ». « Je souhaite qu'au sortir de ce match, nous ayons beaucoup d'adhérents, surtout parmi la gente féminine dans tous les quatre coins du pays », a déclaré Bassirou Kadio au cours d'une conférence de presse, en prélude à l'événement.

En attendant le match, l'heure est aux préparatifs dans les rangs des Etalons du Burkina Faso. Selon leur coach, Laurent Stravato, ses joueurs affutent leurs armes, depuis le 30 novembre dernier. « Mes poulains sont prêts, même si je sais que le match va être dur, vu qu'on part en outsiders », affirme-t-il. Peut-il en être autrement, quand on sait que les Elephants de Côte d'Ivoire sont mondialistes dans la discipline ? L'entraîneur des Etalons ne semble pas inquiet pour autant ; ses joueurs sont « rapides » et «intelligents.» « Il y'a des talents au Burkina. On a été médaillé d'argent au championnat de deuxième division à Niamey en juin dernier ». On retrouve la même confiance avec le capitaine de la sélection, Ablassé Ouédraogo qui parle de la « sérénité » et de l'« ambiance » au beau fixe au sein des 15 du Burkina Faso.